Des éléphants orange, des tours empilées avec des cubes de sucre, des gens qui marchent sur les nuages, qui font la sieste sur le sable d'une plage à l'horizon infini, un perroquet arc-en-ciel, de milliers d'arbres tamarin, des reflets de miroirs dans un miroir, des étranges ombres, des crop circles bleus partout...

Souvent le moment où je rêve, les plus belles histoires commencent.

Émotions neutres ou absentes, entre l'état de création et de spectateur, réalité onirique ou réalité comme un rêve, plus d'un rêve parfois, nous voyageons entre deux, plusieurs mondes. En perpétuel changement ils sont aussi le miroir de notre monde réel.


Dans Epic dreams, nos mondes imaginaires se baladent à l'infini au rythme des formes mais ne sont jamais trop loin du monde réel. C'est comme le croisement de l'imagination et la réalité. Ces rêves possèdent beaucoup de beauté mystérieuse et contiennent de nombreux symboles archétypaux. Lorsqu'on se réveille d'un tel rêve, on sent qu'on a découvert quelque chose de profond et d'étonnant sur nous-même ou sur le monde. C'est comme une expérience qui change la vie, parfois.